Bonjour et bienvenue sur mon site

Le château de Castelnau-Bretenoux

Cette forteresse médiévale, propriété de l’État, située à Prudhomat, est la plus imposante du Quercy. Les textes font mention d’une Seigneurie de Castelnau dès L’An 860.

Elle est édifiée sur une colline se trouvant au croisement de plusieurs vallées et cet imposant ensemble de pierres rouges se voit de très loin. Son bâti est de forme triangulaire avec une base de plus 80 mètres de côté.

Sa protection en impose avec 9 tours rondes, des fossés très profonds et une triple enceinte.

Nous commençons la visite par les parties extérieures de l’ensemble seigneurial.

La cour intérieure

La tour de l’auditoire date du XIIe siècle et est la plus vieille construction de l’ensemble, dotée de deux niveaux dont les salles de réunion des États du Quercy et deux niveaux de cave.

Le donjon, édifié entre le XIIe et le XIIIe siècles, de 30 m de haut a des murs d’une épaisseur de 2 m et possède 3 étages. Le reste des bâtiments sera édifié au XIVe siècle.

La tour militaire appelée encore grosse tour,  avec ses 14 mètres de diamètre et ses 5 étages est renforcée au XVe s pour accueillir l’artillerie, nouvelle méthode de défense, avec les archères et les canonnières. Elle réserve les trois derniers étages pour la résidence des Seigneurs.

Les remparts

Notre visite se poursuit par les pièces rénovées par Jean Mouliérat

Ce château, délaissé pendant plusieurs années, connut sa renaissance avec  Jean Mouliérat, mécène et décorateur.

Jean Mouliérat, natif du village de  Vers  près de Cahors, qui acquiert le château en 1896 est un ténor célèbre qui fera  sa résidence dans l’aile ouest, la décorant de nombreux décors d’opéras et d’objet d’art. Quand il décida de faire don à l’Etat du Château, ce fut à la condition que rien ne soit modifié dans la disposition des collections. Dans la partie qu’il rénova, on y découvre plusieurs pièces

La chambre de Marie Caroline Mouliérat

Elle dispose d’une très belle cheminée Renaissance en calcaire marbrier provenant de la carrière de Carennac, ornée de blasons et dauphins, On y trouve également un coffre gothique, une table à balustre, un lit d’apparat à colonnes du XVI éme, des armoires à décors en pointes de diamant, et une tapisserie d’Aubusson du XVIII ème.

La chambre de Jean Mouliérat

Cette chambre a peut être accueillie l’assemblée des États généraux du Quercy  dont elle a gardé le nom. en effet, en pleine guerre de 100 ans, s’est tenue à l’initiative de Jean de Castelnau la réunion qui décida des rester fidèle au roi de France. Elle se compose de coffres, de sièges et de tables dans le style gothique et Renaissance. Le lit de repos Régence est du XVIIIe siècle. Des sculptures en bois sont également présentes.

Dans un cabinet attenant à la chambre, on découvre une magnifique fresque murale complétant les arcades dorées du plafond voûté.

La salle des faïences et des étains

Suit la pièce où l’on peut admirer  des faïences et des étains datant du XVII et XVIIIe s chères au ténor, une collection environnée d’une tapisserie de verdure d’Aubusson du XVIIIe. Pour compléter ce magnifique décor, un lustre hollandais du XVIIIe orne le plafond.

Le salon de Luynes

Jean Mouliérat baptisa cette pièce en hommage aux Ducs de Luynes, anciens  propriétaires. Comme les autres pièces, ce salon est pourvu d’un riche décor tant dans les huisseries, les  plafonds rehaussés d’or que dans le parquet « Versailles ». Au-dessus de la cheminée, le blason sculpté de la famille Castelnau-Calmont d’Olt. Une curieuse chaise  sur laquelle on s’assied à cheval dans la cheminée  avec deux têtes se faisant face sculptée dans le bois. Sur la table on peut voir un objet  insolite: une cave à liqueur du XVIIe s renfermant quatre carafes de cristal.

Le salon Louis XIV

Pourquoi ce salon porte le nom de l’illustre roi soleil ? A l’image de ce miroir en bois doré, cette pièce revêt les aménagements de l’époque de Louis XIV des années 1660-1670 avec des parquets d’origine et des lambris peints. Peut-être une coquetterie du dernier propriétaire qui a mis sur ces murs les moments forts de sa carrière.

L’oratoire,

A l’origine, elle servait de salle de garde mais le couple Mouliérat l’a transformée en salle à manger d’apparat où sont exposés une superbe collection de retables espagnols du XVe s que transcendent le mobilier religieux gothique, composé de dais, chaires et stalles.

Notre visite se termine par la découverte du village castral.

Voir les photos ci-dessous :
Cliquer sur la 1ère photo puis sur le triangle blanc en haut à D ou sur la flèche D du clavier pour déclencher un diaporama des images. 
Pour revenir à la page des photos cliquer sur la croix blanche en haut à droite.