Abbaye de l’Escaladieu (Htes-Pyrénées)

Au pied du château de Mauvezin, l’abbaye de l’Escaladieu se situe dans un vallon boisé des Baronnies à proximité de deux villes thermales Capvern et Bagnères-de-Bigorre. Fille de l’abbaye cistercienne de Morimond, l’abbaye de l’Escaladieu a été fondée vers 1142 au confluent de l’Arros et du Luz. L’architecture de l’Escaladieu est en parfaite concordance avec les préceptes de l’ordre : simplicité et sobriété. La magie du lieu et la pureté de l’architecture sont une invitation à la sérénité.

Elle était une halte sur les chemins de Compostelle.

En 1997, l’abbaye devient propriété du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées, qui y assure un programme de restauration à long terme mettant ainsi en valeur la beauté du site et de l’édifice tout en développant une forte dynamique culturelle.

La salle capitulaire

La salle capitulaire était le lieu de lecture et de confession publique pour les moines., les réunions du chapitre (assemblée de moines) et les prises de décisions importantes.

Cette salle est remarquable par la présence de marbre de Campan sur les 4 colonnes intérieures et par les chapiteaux sobres ornés de « cistels » (feuilles de roseaux stylisés) emblème des Cisterciens.

L’église abbatiale

Consacrée en 1160, l’abbatiale est l’église dans laquelle se réunissait la communauté lors des huit offices journaliers. La simplicité et l’absence de décors évoquent la pauvreté volontaire conforme aux préceptes cisterciens

L’armarium

L’armarium est du XIIe siècle. C’était la première bibliothèque de l’abbaye.

Il est composé de trois niches où l’on rangeait les livres utilisés dans le cloître, la salle capitulaire ou l’église. Chaque niche était aménagée de planchettes de bois qui soutenaient les ouvrages. Il était probablement fermé par des volets de bois.

La fontaine du cloître

La fontaine du cloître, circulaire en pierre de taille, de 2m de diamètre, avec sa colonne centrale amenant l’eau. C’était autrefois le lavabo qui répondait aux besoins de la vie courante des moines.

Le chauffoir et la salle des moines

Comme son nom l’indique, le chauffoir est une pièce dotée d’une cheminée. Il jouxte la salle des moines. Il fait partie des rares pièces chauffées d’une abbaye avec la cuisine et l’infirmerie.

Pièce commune,  la salle des moines était un lieu de rassemblement. Les moines pouvaient y pratiquer des activités comme l’écriture ou la couture

Le parloir et salle de pénitence

Le parloir est la salle où le prieur indiquait aux moines, chaque matin, les tâches à effectuer pour la journée. A côté la salle de pénitence était le lieu où un moine était contraint de s’isoler (quelques jours maximum) afin d’expier les péchés les plus importants.

Le dortoir

A l’étage, le dortoir était une grande pièce d’un seul tenant dans laquelle les moines dormaient sur des paillasses.

Les jardins

Les jardins actuels correspondent aux dernières évolutions de l’abbaye aux 18e et 19e siècles avec la création d’un parc d’agrément.

Ci-dessous quelques photos:

(cliquer sur la 1ère photo avec le bouton G de la souris pour la zoomer
puis sur la flèche droite du clavier
pour faire défiler les autres photos)