Notre-Dame de Beaulieu-en-Rouergue

L’abbaye Notre-Dame de Beaulieu-en-Rouergue est une ancienne abbaye cistercienne située dans la commune de Ginals dans le nord-est du département de Tarn-et-Garonne à la limite des départements du Tarn et de l’Aveyron.

Fondée en 1144 par l’évêque de Rodez, Adhémar III,  dans le vallon boisé de la Seye, aux confins du Rouergue et du Quercy, fut édifiée au cours des XIIIe et  XIVe siècles après la destruction d’un oratoire primitif.  De style gothique, elle constitue un excellent résumé de l’architecture cistercienne : simplicité de la construction,  proportions  harmonieuses, dépouillement du décor.

Désaffectée à la Révolution et transformée en ferme, l’abbaye fut l’objet au  XIXe  siècle  d’un  projet  ambitieux de restauration.

Le classement de l’abbatiale intervint en 1875, mais c’est seulement entre 1930 et 1949 qu’une réelle campagne de restauration fut engagée par le service des Monuments historiques.

Nous avons visité

Le cellier       La salle capitulaire       L’église

Le Cellier

Le cellier construit pendant la seconde moitié du XIIIème siècle est resté intact. Utilisé comme chai au XIXème siècle, seul le dallage a été modifié, les traces de béton indiquent les emplacements des fûts. Il est couvert de 10 croisées d’ogives, reposant au centre sur quatre piliers ronds, aux chapiteaux ornés de feuilles plates très stylisées. Les ogives sont de profil carré et les clefs de voûtes sculptées de motifs géométriques.

La Salle Capitulaire

C’est la plus ancienne salle du monastère, sa structure et son décor permettant de la dater de la première moitié du XIIIe siècle.

Elle se trouve à l’est, dans le bâtiment des moines. Elle est couverte de six voûtes d’ogives reposant sur deux colonnes et des consoles placées dans les murs. Cette salle a été construite avant l’église, peut-être dans les premières années du XIIIe siècle.

Adaptée  à  la  fonction  de  salle  de  réunion,  une  banquette  de  pierre  est  aménagée  tout  autour  de  la  salle.  Deux  pierres  tombales  gravées  témoignent  de  la  possibilité  pour  les  abbés d’être enterrés dans la salle capitulaire.

L’Eglise

L’église est construite en pierre de taille.

D’un  gothique  très  pur,  elle  est  remarquable  par  l’élan  et  le  dépouillement  de  sa  nef  unique. Grâce à ses hautes baies, elle est conforme à l’esprit cistercien en quête de lumière. Cette  luminosité  est  accentuée  par  le  choix  contemporain  de  verrières  transparentes  créées dans les années 1970.

 Elle adopte un plan en croix latine. La nef est à vaisseau unique de cinq travées sur croisées d’ogives se terminant sur un large transept. Elle se prolonge par un chœur d’une travée et une abside à sept pans éclairée par d’étroites fenêtres de 8 m de haut. On peut remarquer le décor de feuillages naturalistes.

Cliquer sur la 1ère photo puis sur la flèche blanche à D pour faire défiler les photos.  Pour revenir à la page cliquer sur la croix en haut à droite de la photo.